/ Le Butor étoilé et la locustelle luscinioïde, de concert en Brière | EN ACTION

Le Butor étoilé et la locustelle luscinioïde, de concert en Brière

Le Parc naturel régional de Brière étudie de près la population de mâles chanteurs de Butors étoilés et des passereaux des roselières associés à une forte valeur patrimoniale sur la ZPS "Grande Brière-Marais de Donges et du Brivet". Dans le même temps un regard est porté sur ce petit passereau qu'est la Locustelle luscinioïde

Triennal

2014-2017

Les dénombrements réalisés par la Parc naturel régional de Brière de 2007 à 2009, dans le cadre du programme Natura 2000, ont permis de situer les effectifs de la population de mâles chanteurs autour de 50 à 60 individus.

Ces résultats ont permis de montrer toute l’importance des massifs d’hélophytes des Marais de Brière et du Brivet pour la conservation de l’espèce au niveau national et communautaire.

L’objectif de l'étude menée en 2016, a été de renforcer les connaissances scientifiques sur le Butor étoilé et ses habitats en période de reproduction sur les marais de Brière et du Brivet.

Cette étude a été conduite à deux échelles :
- à l’échelle de la zone humide dans un premier temps en inventoriant et en localisant les mâles chanteurs de butors par points d’écoute puis par triangulation acoustique (protocole développé par la Tour du Valat et adapté à la particularité de la zone humide Briéronne), 
- à l’échelle des entités de la Réserve naturelle régionale des Marais de Brière pour l’étude des paramètres d’habitats (relevés des conditions de stations et paramètres environnementaux en vue de la modélisation statistique de niche écologique …) et l’étude de la phénologie du chant (enregistrement en continu des séquences de chant).

La finalité du projet est de mieux cerner la biologie de l’espèce, les effectifs de la population et sa distribution, ainsi que ses exigences écologiques dans le but de maintenir les habitats favorables à l’espèce.

En complément de cette approche axée sur le Butor, le projet prévoyait de mettre à profit le plan d’échantillonnage et les investigations de terrain en roselière pour acquérir des données sur les espèces compagnes et en particulier la Locustelle luscinioïde.

Cette étude a été pilotée par le Syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière en partenariat avec le Laboratoire de Recherche LETG-Nantes Géolittomer (UMR 6554) – CNRS.

 

En savoir plus

Technicien :

Photo de Matthieu MARQUET
Matthieu MARQUET

Chef du service biodiversité

Référent :

Photo de Alain MASSÉ
Alain MASSÉ

Délégué titulaire du Syndicat du Bassin Versant du Brivet

Elu à la commune de Saint-Malo-de-Guersac Délégué communautaire à la CARENE Président du Syndicat Bassin Versant du Brivet, structure gestionnaire des marais, vice-président de la Commission Syndicale de Grande Brière Mottière