/ 50 ans du Parc : une œuvre, un arbre | Actualités

50 ans du Parc : une œuvre, un arbre

20 septembre 2020

Qu’est-ce qui unit une mosaïste, un forgeron, un menuisier-ébéniste, un tourneur sur bois, deux potières, et trois créatrices de bijoux ?

Un seul et même projet : créer une œuvre collective pour marquer les 50 ans du Parc naturel régional de Brière.
Elle sera dévoilée le 20 septembre prochain à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

En novembre 2019, le parc de Brière a sollicité « La chaumière Saveurs et artisanat », une association regroupant des artisans et des producteurs locaux, pour leur commander une œuvre symbolique pour les 50 ans du Parc.

« Huit artisans de ce collectif ont répondu présent, auquel s’est greffé un neuvième artisan, non adhérent de l’association, mais habitant sur le Parc », relate Fabrice Bézier, tourneur sur bois de l’atelier Ça Tourne et pilote coordinateur de ce projet. « Ce qui nous a réunis, c’est notre volonté d’échanger nos savoirs et l’envie de participer à une aventure commune riche de sens. C’est l’occasion pour nous de mettre en avant ce que j’appelle l’artisanat artistique du terroir, de rendre visibles nos métiers d’art, de manière inventive et créative. C’est stimulant et ça nous donne des idées pour de futurs projets communs ! »

Une nature inspirante
Le thème de la nature a inspiré le collectif qui a proposé de créer un arbre en fer forgé, d’une dimension de 2,50 m de haut sur 2 m de large. « Nous avons cogité à plusieurs et l’inspiration est venue assez naturellement : Stéphane Commard, menuisier-ébéniste de l’atelier Leny Soleil, a proposé un arbre pour symboliser ces chênes fossilisés dans la tourbe briéronne, le morta. Cette idée s’est imposée comme une évidence », se souvient Fabrice Bézier. « Nous avons d’abord réalisé un prototype en contreplaqué, à l’échelle, pour que chacun puisse se rendre compte du rendu final. Le parc a été séduit et Yves Jouan-Durand, forgeron du Fer en voyage, Stéphane et moi-même avons commencé à forger le tronc et les branches au printemps 2020 ».

Neuf artisans pour un arbre multifacettes
Chaque artisan s’est ensuite approprié un morceau de cet arbre pour mettre en avant son savoir-faire. Pour l’une des branches, Maëlenn Mezac remet au goût du jour la fabrication de fleurs d’oranger. Une autre branche est sublimée par Marie-Claudie Miault, de l’atelier Marie-Claude, qui fabrique des bijoux en pâte polymère. Claire Eude, potière de l’atelier Barbotine, et Els Bellemans qui crée des bijoux en verre « Les perles d’Els », se partagent une autre branche pour un harmonieux mélange de matières. Cécile Le Luhandre, potière également, de l’atelier Écailles de feu, réalise une sphère posée à la base du tronc, avec le nom de toutes les communes du parc de Brière. Sophia Rancatore, mosaïste-plasticienne, travaille, quant à elle, la tourbe. Stéphane Commard et Fabrice Bézier travaillent chacun une pièce de bois, tandis que Yves Jouan-Durand conçoit une hache dont le manche viendra prolonger la volute de l’arbre.

50 ans du Parc : une œuvre, un arbre
Photo de Myrtille Le Motheux
Myrtille Le Motheux

Chef du service développement local