/ Les scolaires à l’heure des projets fédérateurs | Actualités

Les scolaires à l'heure des projets fédérateurs

Publié le 07 juin 2019

Malgré des conditions météo peu favorables, quelque 120 élèves du CE1 au CM2 ont convergé à Kerhinet le 7 juin dernier. Venus d’Assérac, de Donges, de Pornichet ou de Sainte-Reine-de-Bretagne, ils ont appris au fil de l’année, grâce au projet « À la rencontre des milieux remarquables », à mieux observer et comprendre la nature qui les entoure.

Valorisation des expériences de l’année
Ce 7 juin, c’est le dernier jour d’une semaine consacrée aux « journées de valorisation » qui viennent clore une année de projets dits « fédérateurs », menés en partenariat par le Parc de Brière et l’Éducation nationale. Les quatre classes présentes se rencontrent pour la première fois. En même temps que le site de Kerhinet, les enfants découvrent le travail réalisé par leurs camarades, qui ont pris soin de préparer à leur intention des panneaux, diaporamas… quand ce n’est pas un livre numérique, afin de restituer les connaissances qu’ils ont acquises.
Les CE2 de l’école Aimé-Césaire (Donges) n’ignorent ainsi plus rien de la cigogne (qu’ils se sont plu à espionner toute l’année grâce aux caméras installées à proximité de leur nid), quand les CE2-CM1 de l’école Sainte-Anne à Assérac ont dressé le portrait complet de la grenouille et de son mode de vie. Leurs découvertes, ils les ont notamment faites sur le terrain, en allant, à quelques pas de l’école, se promener en explorateurs naturalistes. Tous ont également fait un tour à Rozé, dans la Réserve naturelle régionale, où ils ont pu observer les oiseaux de près, grâce à du matériel adapté.

Milieux remarquables et enseignement de choix !
Si Florence Buron, chargée d’éducation au territoire, insiste sur la nécessaire implication des enseignants, pour Patrick Druez, professeur des écoles à Donges : « Ce projet, c’est un moyen de travailler une multitude de choses. À partir de l’observation de la nature – celle qui est à nos portes, pas la savane ! –, on peut travailler la lecture, la rédaction, mais aussi les maths (on compte les oiseaux !), le numérique (à travers la réalisation de photos, de vidéos), la géographie (cartes à l’appui), le dessin… » Au-delà du financement des animations, du matériel et d’une partie des transports, les classes participantes bénéficient d’un accompagnement de la part du Parc : « Les professionnels sont disponibles et nous orientent, souligne M. Druez. Ce sont des conditions idéales pour un travail de qualité, de surcroît très varié », ajoute ce convaincu !

Projets fédérateurs : de nouvelles thématiques pour la rentrée 2019
Pour la rentrée, le centre d’éducation au territoire du Parc naturel régional annonce quatre projets fédérateurs. Les enseignants ont jusqu'au 27 septembre pour postuler

Les scolaires à l'heure des projets fédérateurs
Photo de Florence BURON
Florence BURON

Chargée de mission éducation au territoire