/ La coupe du roseau étudiée en Brière et en Camargue | Actualités

La coupe du roseau étudiée en Brière et en Camargue

Publié le 20 février 2018

Dans la poursuite de la phase exploratoire sur les dégradations du chaume, le syndicat mixte du Parc prospecte la filière du chaume.
En ce mois de février, une délégation de Brière (agent du Parc, élu, scientifique et propriétaire) s'est rendue au coeur de la roselière en Brière et dans plusieurs roselières de Camargue et petite Camargue. Les objectifs sont de mieux connaître les pratiques de coupe et le fonctionnement des roselières, identifier les micro-organismes présents sur le roseau et étudier les propriétés du roseau de couverture.
un grand merci aux coupeurs de roseaux "les sagneurs"qui nous ont accompagné sur le terrain, au Parc naturel régional de Camargue, au Syndicat mixte de la Camargue Gardoise ainsi qu'à la Tour du Valat pour leur accueil et leurs échanges scientifiques et techniques.

Vous pouvez toujours participer au projet en renseignant les caractéristiques de votre chaumière via un questionnaire en ligne ICI ou en format papier (demande auprès de votre commune ou du Parc).

Pour recevoir des informations et invitations aux réunions, nous vous invitons à vous inscrire en ligne via le formulaire ICI ou en contactant directement le Parc ou votre commune.

Une association de propriétaires est en cours de création, pour tous renseignements et recevoir les informations, vous pouvez contacter : proprietaires-chaumieres@apcbriere.fr 

Un site internet a également été créé par l'association : www.apcbriere.fr

La coupe du roseau étudiée en Brière et en Camargue
Photo de Virginie Benoit
Virginie Benoit

Chargée de mission urbanisme et paysage

J'ai en charge le volet urbanisme et paysage. Mon rôle est de contribuer, à l'élaboration de documents stratégiques tels que des projets d'urbanisme de planification (les Schémas de Cohérence Territoriale et les Plan Locaux d'Urbanisme) et opérationnels. Cela consiste a rappeler et proposer aux collectivités l'intégration, en lien avec la charte du Parc, d'enjeux environnementaux, paysagers et patrimoniaux dans ces documents stratégiques. Conseiller les collectivités, leur faire des recommandations visant à conserver les caractéristiques des patrimoines bâtis vernaculaires, sont des exemples d'actions que je réalise. Une des grosses missions du moment est d'initier un projet de recherche et d'actions en vue d'enrayer la problématique de la dégradations des couvertures en chaume. Au-delà du patrimoine architectural et paysager, ce sont aussi des savoirs-faire et l'économie locale qui sont menacés. J'accompagne également sur le plan technique des porteurs de projet pour la mise en place d'actions paysagères comme l'aménagement de sites comme les ports de promenades en chalands, l'amélioration de la signalétique... Ces actions participent également à favoriser la vie locale tant pour les usagers que les acteurs économiques.