Projet alimentaire de territoire

Depuis plusieurs années, de nombreuses actions autour des circuits alimentaires de proximité et de qualité se sont développées sur le territoire de la Presqu’île de Guérande, de l’agglomération de Saint Nazaire et du Parc naturel régional de Brière : filière viande bovine marque Parc, marchés saisonniers de producteurs, mise en avant des producteurs locaux… Ces initiatives multipartenariales ont forgé une culture de travail en commun entre les acteurs du territoire.

20- Où trouver des produits locaux en Presqu'île, Brière et Estuaires

Un annuaire 2020 qui recense bon nombre les agriculteurs, petits artisans, épiceries solidaires, coopératives .... présents sur le territoire.

Les éditions du Parc Lire

  Un territoire exceptionnel, des acteurs qui se mobilisent

C’est en 2012 que l’ensemble des partenaires du projet, se sont engagés dans cette démarche de territoire. Ce territoire dynamique bénéficie d’un bassin de population très important (plus de 300 000 habitants) et d’une agriculture diversifiée avec en son coeur de marais, une agriculture tournée vers l’élevage bovin allaitant, garante de paysages et de biodiversité et d’un savoir-faire à valoriser et en périphérie du parc naturel régional, une agriculture qui poursuit sa diversification pour répondre aux besoins de produits locaux de qualité.

Le syndicat mixte du Parc et les trois EPCI (CAP Atlantique, CARENE, Communauté de Communes Pontchâteau Saint-Gildas) souhaitent :
– Fédérer l’ensemble des acteurs (organismes agricoles, collectivités, chambre des métiers et de l’artisanat, lycées agricoles et hôtelier)
– Coopérer à  la mise en œuvre d’un projet alimentaire territorial qui englobe bassin de production et bassin de consommation. Ce projet intégrateur s’appuiera sur des actions multipartenaires.

Le projet alimentaire territorial comporte 5 axes d’actions :

  1. Mettre en place une gouvernance alimentaire inter-collectivités afin de définir une stratégie alimentaire territoriale
  2. Soutenir et accompagner la structuration de filières alimentaires de proximité, de la production à la commercialisation
  3. Conforter les productions alimentaires du territoire afin de développer l’approvisionnement local de qualité
  4. Permettre l’accessibilité sociale à une alimentation locale, durable et de qualité
  5. .Communiquer sur l’identité alimentaire locale, sensibiliser, éduquer et former