/ Le Parc/Un projet partagé/16 projets pour le Parc/Invasions biologiques : une ambition à partager

Invasions biologiques : une ambition à partager

Les espèces exogènes invasives constituent à l’échelle planétaire, la deuxième cause de déclin de la biodiversité. Le territoire est particulièrement sensible et propice aux invasions biologiques. Localement certaines espèces sont la cause de perte importante de biodiversité, plus particulièrement aquatique. S’y ajoutent des enjeux hydrologiques, et plus récemment des risques conséquents sur le plan économico-agricole de marais.
Trois thématiques constituent un enjeu crucial pour le Parc naturel régional de Brière : la Jussie, l’Ecrevisse de Louisiane et les nouvelles espèces invasives.

Confronté à une multiplicité d’espèces, le syndicat mixte développe des compétences, conciliant approches scientifiques et techniques au service des gestionnaires locaux.

– Il surveille annuellement, l’arrivée de nouvelles espèces et les répertorie sur l’ensemble des marais.

– Il informe les gestionnaires sur l’état des colonisations et les conseille sur la mise en œuvre des opérations de gestion, grâces aux expériences recueillis sur d’autres territoires.

Il épaule également les gestionnaires, dans la réalisation de dossiers, dans la recherche de financement, ou le prêt de matériel.

– Il s’investit aussi, avec l’appui de chercheurs, dans le développement et le transfert de nouveaux moyens d’intervention et contribue à l’amélioration de la connaissance des phénomènes d’invasion et de leur gestion.

Il travaille à la sensibilisation sur cette problématique, par l’accueil des classes du territoire au centre d’éducation à l’environnement de Kerhinet, la rédaction d’articles, la tenue de conférences… et en répondant directement aux demandes des particuliers.

En outre, le Syndicat mixte valorise les acquis au travers du réseau national « espèces végétales envahissantes »