/ Le Parc/Un projet partagé/16 projets pour le Parc/Invasions biologiques : une ambition à partager

Invasions biologiques : une ambition à partager

Les espèces exogènes invasives sont souvent considérées à l’échelle planétaire, comme la deuxième cause de déclin de la biodiversité. Leur intensité actuelle est l’une des conséquences de la mondialistation des échanges.
Le territoire est particulièrement sensible et propice aux invasions biologiques. Localement certaines espèces sont la cause d’une régression importante de la biodiversité locale, plus particulièrement aquatique. La prolifération de certaines espèces exotiques envahissantes (eee) impactent négativement les milieux aquatiques ainsi que les activités humaines comme la valorisation agricole des marais. Enfin pour certaines, se posent des problème de santé publique.
L’importance de la problématique eee pour le Parc naturel régional de Brière peut être illustrée par: la Jussie, l’Ecrevisse de Louisiane et les nouvelles espèces invasives.

Confronté à une multiplicité d’espèces, le syndicat mixte développe des compétences, conciliant approches scientifiques et techniques au service des gestionnaires locaux.

– Il exerce une veille permanente pour identifier l’implantation de nouvelles espèces et pilote des suivis pour cerner leur évolution.

– Il transfère aux gestionnaires les connaissances scientifiques et techniques, et les conseille pour la mise en œuvre des opérations de gestion.

Il épaule également les gestionnaires, dans la réalisation de dossiers, dans la recherche de financement, ou le prêt de matériel.

– Il s’investit avec l’appui de chercheurs, dans l’acquisition de connaissances, expérimente et développe de nouveaux moyens de gestion d’invasions.

Il travaille à la sensibilisation autour de cette problématique, par l’accueil des classes du territoire au centre d’éducation à l’environnement de Kerhinet, la rédaction d’articles, la tenue de conférences… et en répondant directement aux demandes des particuliers.

En outre, si le territoire du Parc naturel subit malheureusement de nombreuses invasions biologiques, il a acquis une remarquable expérience dans ce domaine. Le Syndicat mixte valorise les acquis scientifiques et techniques notamment par son implication dans des réseaux régionaux et nationaux afin de contribuer à une meilleur prise de conscience des eee au delà des frontières. 

Pour en savoir plus  sur les eee : www.gt-ibma.eu

EN ACTION

Le Pacte Jussie
Le « Pacte local de lutte contre le développement de la jussie en Brière » a été signé en 2014 par 16 acteurs locaux de l’environnement, de l’agriculture, de l’eau, de la pêche et de la chasse et collectivités locales rassemblés lors premier Comité Stratégique sous la présidence commune du Président du syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière et du Sous-préfet de Saint-Nazaire.
En savoir plus