/ Le Parc/Un projet partagé/Mesquer, nouvelle commune du Parc en 2019

Mesquer, nouvelle commune du Parc en 2019

Mesquer s’explore. Le promeneur découvrira ici l’un de ses villages typiques, là ses pêcheries du côté du site exceptionnel de Rostu, ses salines et le travail des paludiers, là encore, il admirera la baie du Toul Ru. Mesquer se décline en une diversité de paysages à découvrir au gré de promenades sur ses sentiers qui serpentent le long du littoral et au cœur des marais salants.

Mesquer-Quimiac :

– 1 672 hectares
– 1 938 habitants 
– 8,5 km de côtes 
– 240 hectares de marais salants (15%de son territoire) du bassins du Mès qui en compte 392ha et qui bénéficie du programme Life Sallina 
– 221 établissements, dont la part belle aux commerces et services divers pour 64,3%
– Une économie tournée vers le tourisme (65 de résidences secondaires, 1 hôtel et 8 campings
– Une population multiplie par 10 l’été
– 18 250 hectares de zones humides
– 7 000 hectares de marais indivis


Mesquer, entre terre et Mer

Le caractère littoral et la vocation maritime de Mesquer ne sont plus à démontrer avec sa façade bordée de plages, ses mouillages, son petit port de Kercabellec et ses activités liées à la mer : école de charpente marine Skol Ar Mor, navigation, pêche, ostréiculture (5 ets), sel, salicornes (une dizaine de paludiers).

©Fabienne Laurent

®Commune de Mesquer

©Laurent Péliqué

MESQUER. : C’est le centre historique de la commune. Surnommé autrefois la petite capitale du sel, le bourg de Mesquer recèle de nombreux vestiges du passé, notamment de vieilles maisons, en particulier la « Maison du Patrimoine » rénovée par la commune et utilisée pour des expositions à caractère culturel.

QUIMIAC : La Station de Quimiac s’est développée au cours de la seconde partie du XXe siècle dans le bois de pins compris entre l’Océan Atlantique et l’ancien village de Quimiac. Elle s’étend depuis la pointe de la Croix jusqu’à la pointe de Merquel en suivant les plages de Lanséria, du Moulin, du Cabonnais et de Sorlock.

KERCABELLEC : Un troisième site mérite de retenir l’attention : il s’agit du petit port typique de Kercabellec d’où était jadis exporté le sel. Grâce à quelques commerces et à des entreprises d’ostréiculture, il est un élément important du paysage local. Trait d’union entre les deux bourgs de la commune, il présente un caractère historique et architectural indéniable, très certainement l’un des plus typiques de la Presqu’île guérandaise.

Pourquoi Mesquer a souhaité entrer dans le Parc naturel:

Aux niveaux géographique et environnemental, le bassin versant du Mès sur Mesquer reçoit une partie des eaux de la Brière. La qualité et la quantité des eaux rejetées des communes de la Brière influencent donc la qualité de notre biodiversité. Adhérer au Parc de Brière, c’est se donner la possibilité de faire part au syndicat en charge de la gestion du parc des difficultés que nous pourrions rencontrer à ce sujet car les actions menées en Brière ont un impact direct sur notre environnement naturel.

 Une autre motivation a été le développement économique et touristique de Mesquer. En effet, cette adhésion va renforcer l’attractivité de notre territoire grâce au label « Parc naturel », valoriser ses hébergements, notamment ceux labellisés « Gîtes de France » dans le cadre d’un partenariat national avec les parcs et permettre de bénéficier d’animations, en particulier pour les scolaires, à des tarifs privilégiés. Grâce à cette adhésion, la Commune de Mesquer apparaîtra sur tous les documents édités par le Parc et sera donc représentée sur tous les salons, en France et à l’Etranger, auxquels participe le Parc naturel régional de Brière.

 

La charte 2014-2029, c'est quoi?
"La charte engage l’Etat et les collectivités qui la signent, et oriente les politiques publiques et les actions définies en concertation avec les forces vives du territoire. L’objectif est de bâtir collectivement un projet ambitieux pour un développement équilibré du territoire. Depuis 1993, les chartes sont opposables aux documents d'urbanisme. Elles peuvent ainsi empêcher des projets d'aménagement non compatibles avec les objectifs de la charte."
En savoir plus