/ Le Parc/Un projet partagé/Des outils de médiation

Des outils de médiation

3 sites – 3 ambiances 
Le Parc propose des outils  de MÉDIATION pour DÉCOUVRIR le territoire

Afin de faciliter la découverte et l’appropriation de ce territoire, le syndicat mixte du Parc naturel régional a identifié, au-delà des pôles de Kerhinet et de Rozé, un réseau de sites d’interprétation complémentaires choisis pour leur attractivité, leur qualité paysagère et leurs identités.

Parmi ces sites, le syndicat mixte du Parc a mis en place des outils d’interprétation thématiques et de médiation pour une découverte du territoire en autonomie. Il met à disposition des communes qui le souhaitent la charte identifiée et son savoir-faire sur ce sujet.

Interpréter les zones humides: relier hier, aujourd’hui, demain

 Chaque lieu fait l’objet de création de mobiliers spécifiques qui conservent néanmoins une ligne directrice commune dans le design et les matériaux employés : acier peint et découpé.

Il s’agit de créer un lien, une connivence qui amène le visiteur à se sentir concerné. Les sites d’interprétation ont pour but d’accompagner le visiteur dans ses balades, d’éveiller sa curiosité, de lui donner à apprécier et comprendre la Brière, de donner du sens et de la cohérence à la découverte du territoire en reliant et en intégrant les différentes composantes de la Brière. 

3 sites identifiés 

Kerhinet : La vie traditionnelle dans le bocage et dans le village de chaumières.

– Un parcours conçu pour replacer le village dans un contexte plus général de bocage et d’occupation de l’espace.

– Un parcours ludique y est proposé autour de la valorisation des savoir-faire traditionnels et de l’organisation de la vie dans le village.

– Une large place est laissée à la faune et la flore du bocage, l’importance des haies ou bien encore la vie dans une mare.

Bréca : Son port, l’histoire et l’évolution des paysages du marais

Sur la base d’un parcours avec des plateaux thématiques:
– La formation du marais, son évolution et son fonctionnement.
– Les usages du marais, hier et aujourd’hui. Selon les niveaux d’eau, l’organisation de la vie des Brièrons dans un environnement difficile ou comment ils se sont adaptés et ont tiré parti de leurs ressources (la tourbe, la pâturage, le roseau).
– les travaux d’aménagements hydrauliques réalisés au cours des 19è et 20è siècle. – Un parcours ludique pour les enfants y est proposé autour de la valorisation de l’histoire du marais.
– Un espace ludique avec un jeu et quizz sur ces thématiques
– Deux cônes de vues sur les paysages et des points de repère (Saint-Nazaire, clocher de Saint-Joachim…)

Fédrun : Le prototype de l’île briéronne, une vie traditionnelle insulaire

– un espace d’interprétation des espaces typiques des îles et de leur organisation en s’appuyant sur le vocabulaire local : gagnerie, chaumière briéronne, levée, chalandière, curée, creniaud…
– Des formes découpées, des panneaux et du mobilier à manipulation pour évoquer les usages traditionnels quotidiens du marais par les habitants / vivre sur une île dans le marais de Brière (l’habitat sur l’île, la circulation dans le marais, les habitudes des briérons)
– A noter : possibilité d’une boucle en chaland de Rozé à Fédrun à travers canaux et copis et la complémentarité avec la Chaumière briéronne –
A plus long terme, en réflexion : un cheminement à définir avec les usagers pour faire le tour de l’ile en passant par la maison de la mariée et à travers la gagnerie (en cours et à moyen terme)

La conception du schéma et la réalisation des trois sites s’inscrivent dans un budget de 120 000€ financés à hauteur de 80 000€ au titre du Nouveau Contrat Régional de Cap Atlantique ; GRT gaz apporte 3 000€.