Avis de recherche… la Crassule de Helms

Introduite en Europe comme plante ornementale, la Crassule de Helms se développe dans les eaux douces et calmes. Elle affectionne particulièrement les milieux qui s’assèchent momentanément. Cette plante a été identifiée dans les marais de Brière à partir de 2015. Elle s’y adapte parfaitement. Elle est également signalée dans des mares bocagères et bassins d’ornement.

 

En quelques mots :

Aire d’origine : Australie et Nouvelle Zélande
Introduction en Europe : dès les années 1920 en Angleterre
Introduction en France : Fin des années 1990 à Langon (35)
Répartition en Europe : Allemagne, Pays-Bas, Angleterre, Belgique, France, …
Répartition en France : Façade Manche Atlantique
Introduction-dispersion : commerce des plantes d’ornement, transport par les animaux ou l’homme de manière involontaire (curage, opération de gestion, navigation)
Description : Petite plante grasse, stolonifère de la famille des Crassulacées, à feuillage vert clair et à tiges parfois rougissantes qui présente des racines au niveau des nœuds des tiges. Sa morphologie est très variable, notamment en fonction du niveau d’eau. À la base des feuilles, on trouve des fleurs solitaires à 4 pétales, de couleur blanches à rosées. Les graines, quand elles sont produites, sont lisses, elliptiques à ovales, et de 0,5 mm de long. La plante se fragmente facilement en fin de saison et produit de plus des turions, structures de résistance hivernale des bourgeons. Ses herbiers peuvent former des épais matelas dans ou en surface des eaux ainsi que sur les milieux temporairement exondés.
Réglementation : Aucune réglementation n’existe pour en limiter ou en interdire la vente ou l’usage. Elle ne fait en effet pas partie à ce jour de la liste des plantes préoccupantes pour l’Union européenne (Règlement 1143/2014) parue le 13/07/2016.
Gestion : Selon les retours d’expériences, en général, arrachage manuel, arrachage mécanique, colorants, herbicides, désherbage thermique et pâturage sont peu efficaces à moyens termes voire contre-productifs. Décapage, comblement, bâchages ou intrusion d’eau salée ont été efficaces dans quelques cas très limités.  

Sa colonisation rapide, les risques qu’elle génère ainsi qu’une gestion très délicate interpellent les gestionnaires de sites naturels. Afin de mieux cerner sa présence sur le territoire, le Parc naturel régional de Brière met en place un avis de recherche. Pour cela, il a besoin de VOUS ! Si vous identifiez cette plante, n’hésitez pas à remplir le questionnaire ICI 


MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION
En transmettant vos observations, vous autorisez le Parc et ses partenaires à utiliser ces données pour les études et atlas que nous réalisons.

La plante  

 

La dynamique de la crassule en Briere :

Localisation des stations: 2015 (blanc), 2016 (bleu), 2017 (vert)

Colonisation connue au 10 09 2017 dans le secteur de Rozé
(Saint Malo de Guersac)

  


Pour en savoir plus sur l’espèce, ses impacts et sa gestion :

L’observatoire de la biodiversité

Le Groupe de travail Invasions biologiques en milieux aquatiques

Ou en téléchargeant le flyer :

La Crassule de Helms

Introduite en Europe comme plante ornementale, la Crassule de Helms se développe dans les eaux douces et calmes. Elle affectionne particulièrement les milieux qui s’assèchent momentanément. Cette plante a été identifiée dans les marais de Brière à partir de 2015. Elle s’y adapte parfaitement. Elle est également signalée dans des mares bocagères et bassins d’ornement.

Brochures