Les comptages réguliers

De part sa géographie, la Réserve naturelle régionale est une étape cruciale dans la migration des oiseaux. Le Parc naturel régional de Brière réalise des comptages durant l’année

Suivi des oiseaux nicheurs et hivernants

Des comptages sont effectués régulièrement sur l’ensemble de la RNR Marais de Brière. Ils ont pour but d’évaluer le nombre d’oiseaux (limicoles et anatidés) nicheurs et hivernants. Il s’agit également de déterminer la répartition géographique actuelle des espèces observées. A plus long terme, ces comptages ont pour vocation d’estimer l’évolution des espèces en termes de population et de répartition sur le territoire de la Réserve. En outre, leur intérêt est d’établir, dans la mesure du possible, un lien entre la gestion des travaux pratiquée au sein des réserves et la pertinence des mesures de conservation ou restauration de milieux favorables aux limicoles et anatidés nicheurs.

Comment procède t-on pour les oiseaux nicheurs ? .

Pour les anatidés : le comptage s’effectue au sol au moyen de jumelles et de télescopes réparti sur trois périodes : mi-mai, mi-juin et mi-juillet en raison du décalage dans le cycle de reproduction des canards de surface qui sont plus précoces et les canards plongeurs qui eux sont plus tardifs. Pour chaque période, le comptage doit être exécuté deux jours de suite dans les 2-3 dernières heures de la journée par un seul et même observateur dans la mesure du possible .

Pour les limicoles : Le protocole consiste en des parcours réalisés à faible vitesse fréquemment interrompus de haltes d’observation (tous les 200 à 300 mètres). L’observateur équipé de jumelles et d’une longue-vue scanne la surface à prospecter et note les informations recherchées (espèces, nombre de couples, critères de nidification, localisation). Les itinéraires sont choisis à l’avance. Ils sont séparés de 400 mètres au maximum. La couverture effective doit se réaliser de telle manière à ce qu’aucun point de la surface recensée ne soit séparé de plus de 200 mètres du parcours.

Comment procède t-on pour les oiseaux hivernants ? .

Pour la période hivernale, englobant le suivi de mi-janvier du BIROE, les comptages se font soit à pied, soit en chaland, en fonction de l’accessibilité du terrain. Ils s’échelonnent de mi-août à mi-mars à raison d’un seul passage (autour du 15 du mois) .

 

Comptage de février 2018
Comptage de Mars 2018