/ Le chaume : toute une histoire/3 – La chaumière briéronne : on vous fait visiter !

3 – La chaumière briéronne : on vous fait visiter !

Découverte d’une chaumière, patrimoine rural de Brière.

La chaumière briéronne

La chaumière traditionnelle briéronne est un habitat modeste construit à partir de pierre, de bois, de terre et de chaume. Elle se retrouve sous la forme d’un habitat groupé et non clos qui caractérise la vie en communauté en Brière. Seul le potager pouvait être clos. Sa couverture en chaume, mélange de plantes du marais, mesure environ 35 cm d’épaisseur, et est d’aspect « hirsute ». 

L’habitation se caractérise aussi par la particularité de son faîtage, où se rencontrent les différents pans de la toiture. Il est traditionnellement constitué d’une couche de terre et de gazon, d’iris ou joubarbe, permettant de créer l’étanchéité. Le regroupement typique des trois ouvertures « porte-baie-lucarne » donne une forme particulière au pan de toit à cet endroit.

Le module de base d’environ 35 m2 est constitué d’une seule pièce surmontée d’un grenier à grain dont l’accès se fait par la lucarne à l’extérieur. Ces modules peuvent être isolés, formant une chaumière isolée, ou bien groupés, donnant des chaumières en longère. En général, le module est orienté Nord/Sud : la chaumière se retrouve donc pignon sur rue, notamment dans les îles de Brière. Un module peut être occupé par une famille ou réservé aux animaux.

Le patrimoine contemporain

Depuis les années 1970, la chaumière briéronne s’est transformée d’habitat modeste à résidence plus luxueuse avec, notamment, l’apparition de résidences secondaires. Ces évolutions se traduisent parfois par des modifications importantes, tout en respectant « l’esprit briéron ». L’organisation spatiale et l’architecture peuvent être modifiées : apparition de toiture d’aspect « plan », de faîtage maçonné, de panneaux solaires, ou de baies vitrées… 

L’entretien de la chaumière a lui aussi évolué. Autrefois réalisé tout au long de l’année, par le propriétaire, il est aujourd’hui réalisé par le couvreur chaumier de manière plus ponctuelle. Le patrimoine des chaumières de Brière est donc à la charnière entre conservation patrimoniale et besoins modernes, confort et esthétisme.

Retrouvez :

/Le panneau de l’exposition/

/Le livret pédagogique complet/

 

Découvrez-en plus :

Comment « Vivre et habiter sa chaumière » aujourd’hui

 

Retour au sommaire