/ Le Parc et la filière du chaume se mobilisent

Le Parc et la filière du chaume se mobilisent

Un Plan D’ACTIONS pour la preservation et la valorisation du patrimoine de chaumieres et sa filiere economique

14 couvreurs chaumiers sur le territoire
2 coupeurs de roseau sur le territoire
300000 visiteurs par an dans le village deKerhinet ce qui en fait le 3ème bureau d’information touristique de la grande presqu’île
40 ans d’aides publiques pour soutenir l’emploi du chaume
1500000 € d’aides versées pour 10 750 000€ de travaux générés entre 2001 et 2010

 

 

Depuis sa création en 1970, le Parc a mené de nombreuses actions pour préserver et restaurer le patrimoine de chaumières et relancer la filière du chaume pour transmettre ses savoir-faire.

Depuis plusieurs années, la présence de champignons et cyanobactéries constatée sur certaines couvertures en chaume entraine des dégradations importantes. Les impacts et les risques peuvent être conséquents pour les propriétaires, la filière du chaume et l’économie touristique, le patrimoine bâti de chaumières et les savoir-faire…

Face à l’accélération et à la multiplication de dégradations des couvertures en chaume par des micro-organismes encore méconnus, le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière, les collectivités, les habitants et les chaumiers engagent un projet pour comprendre les mécanismes biologiques qui interviennent dans les processus de ces dégradations et pour mettre en place des mesures de prévention et d’adaptation de la filière.

La prise de conscience en 2016/2017 fait place à un engagement fort de la part des élus du Parc qui se mobilisent en 2018 pour mettre en place un programme d’actions qui vise à répondre à la situation et à mettre tout en œuvre pour à la fois comprendre le phénomène et  trouver des solutions pérennes.

La finalité à long terme est de garantir la durabilité des couvertures en chaume et ainsi de sécuriser la filière économique, de préserver et de valoriser le patrimoine de chaumières. A court terme, les objectifs sont de gérer la situation actuelle et de limiter les risques pour les propriétaires, les professionnels et les collectivités locales.

Un projet collectif et participatif de recherche et d’actions

Le projet s’inscrit dans une démarche multi-partenariale et pluridisciplinaire reposant sur 3 piliers :

Pour réaliser ce projet, le syndicat mixte mobilise tous les acteurs concernés et s’entoure de différentes compétences pour apporter les connaissances nécessaires à la prise de décisions et la mise en place d’actions de terrain :

  • Partenaires de recherche sur les champignons et le roseau : CREBS (Université de Rennes I), UFR de Caen-Normandie, Ecole Supérieure du Bois de Nantes, Institut technologique FCBA de Bordeaux
  • Partenaires techniques pour le lien avec la filière du chaume : Institut technologique FCBA de Bordeaux, les chaumiers de Brière et coupeurs de roseau (Brière, Camargue)

UN BUDGET DE 108 000 € EN 2018

La Région des Pays de la Loire, le Parc naturel régional de Brière et la commune de Saint-Lyphard financent les études et analyses de champignons et de roseaux.

CALENDRIER PREVISIONNEL

En 2018

 

Chaumieres de Briere
En savoir plus
Les artisans du chaume
Très vite, l’homme a su qu'il pouvait tirer parti du roseau. Mis en bottes compactes et fixé sur une charpente, le végétal est devenu plus qu’une toiture : une couverture chauffante, isolante et belle de surcroît.
En savoir plus
SYNTHESE DU PLAN D'ACTIONS 2018 SUR LE CHAUME

Le plan d'actions 2018 est orienté principalement vers des actions de recherche pour identifier les souches ravageuses du chaume pour ensuite cibler des actions de terrain avec les professionnels et les acteurs locaux.

LETTRE D'INFO SUR LE CHAUME N°2 - JUILLET 2018

Un plan d'actions pour préserver et valoriser le patrimoine de chaumières et sa filière économique

Lettre d'info sur le CHAUME n°1 -Juillet 2017

Un projet collectif de recherche et d’actions préventives contre les dégradations du chaume - juillet 2017

Administratif