/ Rose des sables de Lawrence d’Arabie : une saga bretonne en Brière ? | Actualités

Rose des sables de Lawrence d'Arabie : une saga bretonne en Brière ?

08 avril 2021

Retour sur la visio-conférence de Kévin Lognoné

Kevin LOGNONÉ revient d’expatriation dans le Golfe persique. Passionné d’histoire, il a exploré les traces du passage de Lawrence d’Arabie en Bretagne.
La thèse de Lawrence d'Arabie alors étudiant : "L'influence des croisades sur l'architecture militaire européenne à la fin du XIIIe siècle",qui s'appuie sur l'observation directe de son Tour de France,est reçue le 28 juillet 1910 avec la mention "first class" à l'université d'Oxford.
Une page se tourne dans la vie de Lawrence d'Arabie. Pourtant, ce dernier se choisit un nouveau sujet : "La poterie médiévale vitrifiée au plomb du XIe au XVIIe siècle".
A ce titre, Herbignac à travers le village de Landieul fut un berceau historique de cette activité à travers le village de Landieul (surnommé "La lande des trous à pots") où une batterie de plusieurs fours fut défrichée lors de l'aménagement des marais.
Sur ces deux sujets, l'attractivité culturelle et intellectuelle de la Brière a certainement attiré la curiosité de Lawrence d'Arabie; la mystérieuse Brière recelant de nombreuses richesses tournées vers l'Orient.
Explorons ensemble son Tour de Bretagne, son passage dans la Brière et sa quête de la rose des sables, un cristallin auto-créé par la nature, le vent, le sable et les embruns qui aurait été rapporté d'Orient par des Templiers de Guérande et d'Assérac.
Pour accéder au lien de cette visio conférence en replay : https://www.youtube.com/watch?v=c0bGCxUyKVc
Nous remercions chaleureusement Kévin Lognoné pour sa présentation et ce voyage du Pays de Galles au Qatar en passant par la Bretagne et la Brière.
Rose des sables de Lawrence d'Arabie : une saga bretonne en Brière ?
Photo de Aurélie LAUNAY
Aurélie LAUNAY

Chargée de mission culture et vie locale

 La mission culture existe depuis la création du Parc naturel régional de Brière et fut un vecteur de lien social indéniable. Soutien à la vie culturelle du territoire, relations de proximité avec les habitants et les associations, aide au montage de projets, organisations d'événementiels et coordination de la politique culturelle patrimoniale sont les grands axes de cette mission.Cette mission transversale est également au service des actions environnementales et  peut les mettre en valeur par le levier de la médiation culturelle.Passionnée par mon métier, je mets tout en oeuvre pour faire de la culture un lien reliant l'homme à la nature, les habitants à leur territoire.