/ Le Parc/Le syndicat mixte du Parc/Un territoire d’expérimentation et d’innovation/LOCALITerr~des circuits alimentaires de proximité et de qualité

LOCALITerr~des circuits alimentaires de proximité et de qualité

Depuis plusieurs années, de nombreuses actions autour des circuits alimentaires de proximité et de qualité se sont développées sur le territoire de la Presqu’île de Guérande, de l’agglomération de Saint Nazaire et du Parc naturel régional de Brière : Samedis fermiers, filière viande bovine marque Parc, marchés saisonniers de producteurs… Ces initiatives multipartenariales ont forgé une culture de travail en commun entre les acteurs du territoire.

Un territoire exceptionnel, des acteurs qui se mobilisent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est en 2012 que l’ensemble des partenaires du projet, se sont engagés dans cette démarche de territoire. Ce territoire dynamique bénéficie d’un bassin de population très important (plus de 300 000 habitants) et d’une agriculture diversifiée avec en son coeur de marais, une agriculture tournée vers l’élevage bovin allaitant, garante de paysages et de biodiversité et d’un savoir-faire à valoriser et en périphérie du parc naturel régional, une agriculture qui poursuit sa diversification pour répondre aux besoins de produits locaux de qualité.

Les acteurs du territoire orientés vers les circuits courts souhaitent aujourd’hui :

  • Dynamiser un réseau d’acteurs de l’alimentation sur le territoire à travers des opérations de sensibilisation,
  • Soutenir une activité économique non délocalisable, respectueuse de l’environnement et créatrice d’emploi dans le but de favoriser l’approvisionnement des produits locaux de qualité par la restauration collective et les autres acteurs des circuits de proximité : traiteurs, commerces de proximité, restaurateurs….
  • Sensibiliser le consommateur sur le lien entre alimentation, agriculture et territoire pour susciter de nouveaux comportements alimentaires.

Opération DÉFIS :

DEFI FAMILLES : identifier des familles qui peuvent s’approprier des projets autour de l’alimentation et les transmettre à leur tour.
Ce groupe bénéficiera d’un accompagnement personnalisé  et sera animé par GAB 44 en lien avec les autres acteurs techniques. 

DÉFI RESTAURANTS COLLECTIFS: En trinôme élu/gestionnaire/cuisinier et par commune, le groupe a pour objectifs d’identifier des pratiques d’achat et de cuisine existantes au sein du groupe pilote, d’identifier des difficultés et marges de progrès à l’approvisionnement local et/ou bio, le tout sans augmenter son budget!
Ce groupe bénéficiera d’un accompagnement personnalisé . Ce groupe sera animé par La Chambre d’agriculture 44 en lien avec les autres acteurs techniques. 

DÉFI RESTAURANTS : Constituer d’un groupe de restaurants volontaires, il s’agira d’identifier des pratiques d’achat et de cuisine existantes au sein du groupe pilote, d’en déceler les difficultés et marges de progrès quant à approvisionnement local et/ou bio. 
Ce groupe bénéficiera d’un accompagnement personnalisé  et sera animé par Terroir 44 en lien avec les autres acteurs techniques. 

Mieux comprendre ce lien Homme-Nature

Les paysages de Brière et la biodiversité qu’ils abritent sont intrinsèquement liés à l’activité agricole et donc à notre alimentation de proximité.Pour expliquer ce lien le Parc met à disposition, en 2020, des outils pédagogiques « grand public ».

ACCOMPAGNER deux filières agricoles pour à la demande en produits locaux

  • La filière « viande bovine »
    Afin de consolider les systèmes d’élevage, maintenir et développer l’élevage extensif sur les marais, indispensable au maintien de la biodiversité sur ce territoire d’exception, le Parc naturel régional en partenariat avec la chambre d’agriculture et un groupe d’éleveur ont décidé de créer une filière de valorisation de la viande bovine, sous l’égide d’une marque territoriale développée par les parcs naturels régionaux.
    Cette action consiste à accompagner cette filière pour qu’elle réponde aux besoins de la restauration collective par la mise en place d’un outil de pilotage stratégique , la promotion du produit, notamment auprès des acteurs de la restauration collective, une étude sur l’évolution de la filière afin qu’elle puisse être compatible avec les exigences de la loi EGALIM en se rapprochant d’autres labels.
  • La filière « maraichage »
    Pour répondre à la demande croissante de la restauration collective en légumes bio et locaux, il s’agira de mobiliser un groupe d’agriculteurs bio de la presqu’ile de Guerande et de les accompagner afin qu’ils puissent y répondre . Il est notamment envisagé de mettre en place un « plan patates » en travaillant avec des éleveurs intéressés pour développer la production de pomme de terre en complémentarité de leur activité d’élevage.

Le projet « LOCALITERR » en 2 mots 

Localiterr a été labellisé Projet alimentaire territorialisé « PAT » par le ministère de l’agriculture en 2016. Un PAT implique approche systémique qui répond à l’enjeu d’ancrage territorial de l’alimentation et doit avoir une triple dimension :

  • Economique :  à travers la structuration et la consolidation de filières favorisant l’approvisionnement local
  • Environnementale:  développement de la consommation de produits locaux de qualité, la valorisation d’un nouveau mode de production agroécologique.
  • Sociale : à travers un programme d’éduction alimentaire, en favorisant l’insertion professionnelle de personnes éloignées de l’emploi.
Un partenariat visant à « mettre tous les acteurs autour de la table »

Le projet est porté par le Syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière. Il a été construit en partenariat avec la Chambre d’agriculture 44,  Terroir 44, le Groupement d’agriculture bio 44 .

Outre ces acteurs fondateurs, ce projet vise à associer toutes les parties prenantes :

  • l’Etat et les collectivités territoriales engagées dans des politiques de valorisation et développement du manger local et d’une agriculture de proximté : DRAAF, ADEME, Région, Département, Cap atlantique, CARENE, Communauté de communes Pontchâteau-Saint Gildas