La flore et les habitats naturels de la Réserve naturelle

Les variations de la topographie et des niveaux d’eau ainsi que les pratiques agricoles façonnent le paysage de la Réserve.

Des especes a forte valeur patrimoniale

Composée de vastes roselières, de touradons de carex, de plans d’eau et de prairies , La Réserve naturelle régionale Marais de Brière héberge une flore et des habitats naturels parfois menacés ou raréfiés en France, voire au-delà.
Les hélophytes (Roseau commun, Carex…) sont largement dominants, parfois en mosaïque avec d’autres végétations. Ce caractère de mosaïque participe à la richesse du site. Les zones de transition entre les milieux abritent en effet des habitats et des espèces parfois très originaux : 20 habitats naturels sont retrouvés sur la Réserve, dont 6 reconnus d’intérêt communautaire au titre de la Directive 92/43/CEE (dite « Habitats-Faune-Flore »), tels que les gazons amphibies, communautés pionnières des vases et dépressions humides. 

Représentative de la végétation des marais briérons, la flore de la Réserve comprend 208 espèces, dont 40 estimées d’intérêt patrimonial. Il s’agit notamment du Crypsis piquant et du Troscart des marais, espèces à très forte valeur patrimoniale ciblées par le Plan d’actions en faveur de la flore remarquable du Parc de Brière ainsi que de la Renoncule grande douve (protégée en France) ou encore du Peucédan à feuilles en lanière (protégé en Pays de la Loire). 

La flore du Parc naturel
L'amélioration de la qualité de la nature joue un rôle essentiel pour le maintien de réservoirs de biodiversité qui accueillent des espèces fragiles ou menacées comme des espèces communes mais non moins essentielles.
En savoir plus