Les grands objectifs de la Réserve

Gérer les milieux pour la conservation de la faune et de la flore

Les enjeux biologiques de la Réserve passent par le maintien d’une mosaïque de milieux favorables à des groupes d’espèces aux préférences variées. Il s’agit ainsi de veiller à la préservation des espèces remarquables inféodées aux roselières, telles que le Butor étoilé, tout en garantissant la présence de prairies et de plans d’eau qui accueillent les limicoles et les canards. La Réserve présente un atout majeur pour l’atteinte de cet exigent compromis : il s’agit des surfaces importantes que représente le site (836 ha) au sein de la Grande Brière Mottière (7000 ha).

étudier pour mieux comprendre

Améliorer la compréhension des processus, mettre en place la veille des écosystèmes, préciser la responsabilité du site pour certaines espèces… sont autant de missions qui relèvent du volet « Connaissance » de la Réserve. Certaines espèces jouent le rôle d’indicateurs de l’état de conservation des milieux. Ils constituent ainsi un véritable outil de surveillance de l’évolution de la zone humide.

Respecter les usages et les activités du marais

L’élevage sur la Réserve fait face à de nombreuses contraintes, en lien avec les variations de niveaux d’eau et la topographie des sites. Les deux entités de marais indivis (« Grands Charreaux » et « Charreau de Pendille ») sont, à l’heure actuelle, les seules parties de la Réserve concernées par cette activité. L’enjeu défini autour du maintien de l’activité agricole nécessite de prendre en considération le rôle essentiel de l’élevage, en tant qu’outil privilégié pour la gestion des milieux naturels de la Réserve.

Les usages historiques (notamment la chasse et la pêche) ayant conduit à la création des réserves par le passé, sont fortement ancrés sur le territoire et doivent être mis en cohérence avec les enjeux de préservation du site. La Réserve a aussi pour rôle de maintenir et de renforcer le lien direct avec les usagers, afin de garantir son appropriation sur le territoire.

Faire connaitre !

La Réserve s’inscrit aussi dans une réflexion globalisée à la zone humide briéronne, à travers son patrimoine naturel et ses identités culturelles. Il s’agit alors de veiller, dans le respect de la quiétude du site, au partage des connaissances acquises sur la Réserve, prioritairement auprès des usagers et des habitants, mais aussi auprès du tout public. L’implication de l’ensemble de ces acteurs est décisive à la reconnaissance et la sauvegarde du patrimoine naturel briéron.

Comptage hivernaux BIROE

Dénombrements hivernaux du BIROE (mi janvier) dans la Réserve naturelle réngionale Marais de Brière de 2010 à 2017

Études, rapports
La Réserve naturelle régionale - Marais de Brière
Constituée de trois sites situés dans la cuvette principale des marais de Brière, la Réserve naturelle régionale s'étend au coeur du Parc naturel régional de Brière.
En savoir plus