/ Le Parc/Un territoire d’exception/Un territoire remarquable/Notre biosphère vers un titre mondial

Notre biosphère vers un titre mondial

En février 2021, le Parc naturel régional de Brière s’est lancé un nouvel objectif : obtenir la désignation de « Réserve de biosphère » de l’Unesco. Explications avec Bruno Daval, son directeur, et Catherine Cibien, directrice du programme MAB (Man And the Biosphere*) de l’Unesco en France.

Vous avez dit « Réserve de biosphère » ? Les Réserves de biosphère sont des lieux désignés par l’Unesco pour expérimenter des pratiques de développement durable et concilier ainsi développement socio-économique et protection de l’environnement. Contrairement à ce que le terme de « réserve » pourrait laisser penser, il ne s’agit pas d’un périmètre fermé, ni d’interdictions, ni de contraintes supplémentaires, l’Unesco s’appuyant à chaque fois sur les réglementations des pays en vigueur…

Une suite logique

« Nous souhaitons déposer notre dossier de candidature en septembre 2023, explique Bruno Daval, directeur du Parc naturel régional de Brière. Avant cela, en 2022, nous voulons mobiliser le grand public à cette approche et poursuivre nos six grands projets. » En effet, en 2019, une démarche prospective a permis de dresser le bilan à mi-parcours de la charte d’engagement 2014-2029 du Parc et de réorienter ses projets pour les années à venir. Six grands projets ont été définis : approche intégrée entre biodiversité et urbanisme, question du changement climatique, transition agricole et alimentaire du territoire, préservation du patrimoine et appropriation par les habitants et les visiteurs, économie circulaire en lien avec les milieux naturels, et citoyenneté active. La démarche pour devenir Réserve de biosphère en représentait donc la suite logique, tant ces points d’intérêt se rejoignent !

6 projets représentés chacun par un picto :

14 Réserves de biosphère en France

« Aujourd’hui en France, on compte 14 Réserves de biosphère – avec sûrement deux de plus d’ici à la fin de l’année – et le programme MAB fête ses 50 ans, précise Catherine Cibien, directrice du MAB France. Nous voyons toujours positivement de nouvelles candidatures émerger. Cela montre que ce programme de l’Unesco est un modèle vertueux et estimable, qui nous fait avancer vers des modes de vie plus durables. » Le Parc naturel régional de Brière se fait donc accompagner par l’équipe du MAB France pour préparer son dossier de candidature. « Rejoindre le réseau des Réserves de biosphère en France, c’est bénéficier d’un très bel outil de partage de connaissances et de valeurs, et également d’un appui. Nous pourrons, en effet, nous appuyer sur l’expérience des autres Réserves pour développer, par exemple, la place de la recherche dans la gestion du Parc, l’éducation et la mobilisation des jeunes ou encore nos relations avec les entreprises du territoire », ajoute Bruno Daval. La prochaine étape : sensibiliser, mobiliser et impliquer toutes les populations locales à la protection de l’environnement et de la biodiversité, ainsi qu’à cette démarche. Pour commencer, le Parc a donc décidé d’arborer une nouvelle signature sur tous ces supports de communication : « Notre biosphère vers un titre mondial », afin d’interpeler le public. Parce que, comme l’affirme Bruno Daval, « nous avons besoin de tous pour relever ce défi ! ».

Plus d’infos : https://www.mab-france.org/fr/

 

* L’Homme et la biosphère.