/ Le chaume : toute une histoire/2 – Quand le roseau devient chaume

2 – Quand le roseau devient chaume

Une couverture végétale issue des roselières

Le chaume est un matériau de couverture traditionnelle. Il tire son nom de l’agriculture pour laquelle les parties des tiges de céréales restant sur champ après moisson sont nommées « chaume ».

En toiture, le matériau se compose en réalité d’une grande variété de fibres végétales. Il peut être d’origine agricole (paille, seigle…) ou issu de zones humides, comme le roseau, le jonc ou le typha qui étaient observables en Brière.

Actuellement, les toitures en chaume de roseau sont les plus courantes en Brière, où l’on compte presque 3000 couvertures végétales, soit environ 60% des chaumières de France.

Le roseau provient principalement de Camargue (80% des couvertures briéronnes) et de l’étranger : Europe de l’Est, Asie. C’est ainsi près de 270 000 bottes qui sont importées chaque année en Brière, soit 18 000 m3.

Retrouvez :

/Le panneau de l’exposition/

/Le livret pédagogique complet/